Château Arcanum Insanire

Le mystère d’un fascinant château laissé à l’abandon et destiné à une solitude extrême depuis plus de deux siècles.

On ne sait que peu de choses sur ce château situé dans un environnement boisé ainsi que sur son propriétaire, un certain écrivain du nom de Jean Crocq dont les oeuvres littéraires restent encore aujourd’hui incompréhensibles.

S’agit-il d’un pseudonyme, ou bien est-ce son vrai nom ? nous n’en saurons pas plus tant il est difficile d’obtenir des sources sérieuses sur ce mystérieux écrivain. Invalide et blessé de guerre, l’homme serait un philosophe qui se serait retiré dans ce milieu isolé pour rechercher l’inspiration et écrire quelques livres dont certains experts identifient comme étant les œuvres d’un “fou littéraire” du XXème siècle.

A l’heure où j’écris ces lignes, je pense avoir trouvé une information importante sur ce château, un indice subtile dont peu de personnes semblent en connaitre l’existence. Une chose est sûre, cette histoire n’est pas terminée et il nous faudra nous rendre de nouveau sur place pour en avoir le coeur net…

A l’abri des regards, une partie de l’étrange demeure apparait enfin derrière les arbres du petit bois…

En nous rapprochant, nous marquerons un temps d’arrêt tant la vue sur l’imposant château est magnifique

Il faudra contourner les fossés qui entourent le domaine pour se frayer un chemin auprès du château…

A l’intérieur côté gauche, des gravats et une splendide colonne, le reste est très obscur…

A droite, une autre colonne de marbre, l’entrée devait autrefois être magnifique

En se rapprochant de l’emplacement d’une probable statue, restent deux exemplaires d’un livre au titre poignant.

Des portes immenses embellissent un miroir qui n’existe plus

De l’autre côté, une étrange fresque murale décore un salon ouvert aux quatre vents…

Certains disent que Jean Crocq faisait parti d’une secte de la région parisienne…

Autrefois ornée de blasons, cette pièce est maintenant recouverte de tags

Bien que le soleil illumine cette cheminée, le lieu possède tout de même une atmosphère pesante

Oseriez-vous dormir ici le temps d’une nuit ?

“Kennedy-le-bleu, l’huitre, le filet, le roux” un autre livre de l’écrivain au passé inconnu

S’entassent d’autre exemplaires du triste livre “Et crie la tête dans l’eau”

Une déclaration de l’époque, plus ou moins complétée en francs

Un phrase est inscrite sur le mur : “fais ce qui te semble bien”. Des bretons pour confirmer ?

Nous nous approchons maintenant de la cave, certains prétendent qu’elle serait hantée…

Pour en être sur, il n’y a qu’à aller vérifier de plus près

Nous y trouverons principalement un tas de nombreux livres et de papiers sans dessus-dessous.

Qui était ce Jean Crocq, est-il encore vivant ? son passage ici aura en tout cas marqué les esprits

Peut-être n’avez-vous pas fait attention, mais nous sommes passé à côté d’un indice de taille, car ce château n’a pas encore livré tous ses secrets…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *