Hopital de l’Espoir

La nature n’a pas attendu le confinement pour reprendre ses droits autour de cet établissement autrefois réputé et désormais isolé au plus profond des bois.

Contruit il y a près d’un siècle, cet institut spécialisé dans la prise en charge et le traitement des malades victimes du plus contagieux fléau de l’époque, a maintes fois été retenu pour des projets et activités diverses.

De nombreuses générations se souviennent de cet hopital qui fut autrefois entre les mains de la gestapo, avant de fermer ses portes dans les années 50. Par la suite, le plein emploi fera naitre la construction de batiments annexes afin de devenir principalement un centre d’accueil de jeunes en difficulté. Ce dernier fut tellement prometteur que les projets d’avenir s’entremêlent au point de devenir l’objet de tensions importantes.

Veritable établissement de santé modèle, c’est également un morceau d’histoire et de patrimoine qui est aujourd’hui menacé de destruction si aucun repreneur ne se présente dans les années à venir…

Le chemin pour parvenir à l’édifice est assez laborieux, mais quel soulagement une fois arrivé à ses pieds.

Nous ferons plusieurs fois le tour pour être sûr de son abandon.


Imaginons un instant ce que ressentaient les patients une fois arrivés devant l’accueil.


Et leurs premiers pas au sein de l’établissement spécialisé…


Une salle de restauration qui inspire à des promesses de fins gourmets.

Au fur et à mesure que nous avonçons dans les couloirs…

Nous trouverons des documents d’archives de ses débuts jusqu’à la liquidation judiciaire.


Continuons notre avancée…

Et découvrons ces souvenirs marqués à la craie que le temps a su conserver.

“Il n’y a pas à s’inquiéter capitaine, sur la lune l’apesanteur est six fois moindre que sur la terre!”


De l’extérieur, nous pouvons apercevoir quelques chevreuils dans les bois.

Et au loin, une biche en train d’entrer dans le gymnase…

Celui-ici garde d’ailleurs quelques autres oeuvres murales.

Et dans l’atelier, de jeunes adultes concentrés dans leur avenir professionnel.

Peut-être un passionné de mécanique et de restauration de voitures anciennes ?

Ce batiment est encore en bon état et son potentiel énorme. Comment peut-on envisager de le voir un jour démoli…?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.