La mystérieuse ferme de l’Ermite

Il y a trois ans lorsque je suis arrivé dans la région, j’étais évidemment tombé sur quelques endroits dont je soupçonnais l’abandon.

Des ronces partout, un vieux tracteur rongé par le temps et de vieilles maisons recouvertes par une très dense flore, l’endroit est vraiment propice pour être un terrain oublié par tous et peut-être même par son ou ses propriétaires.

Mais en m’avançant pour tenter d’en savoir plus, un doute me surprend et l’intuition prend peu à peu le dessus. Un linge qui sèche sur les ardoises d’une toiture plutôt en mauvais état, des bouteilles d’eau éparpillées d’un bout à l’autre utilisées comme filtrage de survie. C’était il y a deux ans. Je décidais alors de rebrousser chemin pour y retourner plus tard…

Aujourd’hui il y a seulement quelques mois, nous tentons d’y retourner, convaincus que l’éventuelle présence d’un ermite ou d’un sans abri a disparue, mais des traces de pas récentes nous laisserons avec le gout amer de ne pas en savoir plus et de laisser place à de nombreuses nouvelles interrogations…

Photos d’il y a 2 ans : Un portail qui se laisse entièrement dévorer par la végétation.

Ce tracteur aussi, seul un petit chemin nous indique la voie à emprunter…

Depuis combien de temps n’a-t-il pas redémarré selon vous ?

A partir d’ici, un certain doute me vient à l’esprit.

Un congélateur à ciel ouvert, par qui et pourquoi ?

Une échelle de fortune, et du linge sec en plein été, l’endroit n’est pas abandonné pour tout le monde.

Juste à côté, un autre “chemin” qui semble dangereux d’emprunter, pour plusieurs raisons…

Une carcasse de voiture, probablement agée dont il est impossible de receonnaitre le modèle.

Je préfère décider de rebrousser chemin, et de m’attaque à la partie en face.

Tout autant à l’apparence d’abandon, tant la nature a repris le dessus.

Personne ne peut vivre ici, c’est impossible.

Pourtant…

En y retournant deux années plus tard, le domaine est bien plus vaste que ce que je pensais.

Cette vieille EL sert aujourd’hui de refuge pour les araignées…

Une vieille caravane déserte ouvre le champ à de nombreuses perspectives.

Cette autre maison est impénétrable, tant la végétation est coriace.


Au loin, à l’opposé de la première maison, d’autres batisses gardent le secret d’un mystère dont nous ignorons tout.
Pour combien de temps encore ?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.