Lettre d’un prisonnier de guerre (1940)

Cherbourg, 1940. Un document rare retrouvé caché derrière le contre-fond d’habillage d’une vieille armoire.

Cette lettre secrète raconte sur plusieurs mois les échanges entre une femme et son fiancé, devenu prisonnier de guerre dans un camp en Autriche, le Stalag XVII B.

Les recherches sont actuellement en cours pour connaitre ses héritiers, et leur restituer un fragment de l’histoire vécue par leurs grands-parents…

9 thoughts on “Lettre d’un prisonnier de guerre (1940)

  1. Superbe témoignage, une pièce historique sauvée grâce à l’Urbex… Merci d’avoir mis la main sur cette dernière et la partager avec nous sur ce site !

  2. Émouvant. Il avait peut être rencontré mon beau père qui était aussi prisonnier au Stalag X VII B.

  3. Raymond BONNISSENT
    Né le 4 février 1903 – Cherbourg, Manche
    Décédé le 13 décembre 1948 – Cherbourg, Manche , à l’âge de 45 ans
    Négociant, 13 rue Louis-Philippe
    Marié le 30 mai 1927, Bougival, 78092, Île-de-France, France, avec Adrienne LOIR OU RIFFORT
    Née le 7 décembre 1905 – Paris 13e
    Décédée le 5 juillet 1998 – Paris. , à l’âge de 92 ans
    enfants :
    Bernard BONNISSENT
    Né le 31 mars 1932 – Cherbourg, Manche
    Décédé le 8 juillet 1981 , à l’âge de 49 ans
    Journaliste, Directeur de l’Impartial, Célibataire, Sans postérité.
    Auteur de cet arbre : Jean-François TRUBERT généanet
    Nicole BONNISSENT Mariée avec Guy MOUREAUX
    Auteur de cet arbre : Marc BONNISSENT geneanet

    1. Bonjour.
      Une façon de savoir si ce Raymond est le bon :
      Se rendre aux archives départementales de la Manche, 103 rue du Maréchal-Juin, à Saint-Lô (du lundi au vendredi, de 9 h à 17 h).
      Demander à consulter le registre 1R1/212 (2e registre matricule de la circonscription de Cherbourg pour la classe 1923). L’ouvrir au n° 529. Une page entière sera consacrée à ce personnage (dont le lieu d’internement pendant la guerre).
      Conseil : se munir d’un appareil photographique numérique.
      Bonne chance.
      janjac.leroy@orange.fr

  4. Un document rare?

    Dans vos rêves peut être que c’est un document rare, ainsi dans la réalité, se sont des centaines de milliers de personnes qui ont transité et/ou ont travaillé dans les camps allemands. Il existe donc une correspondance de guerre qui se chiffre en dizaine de millions de lettres, en divers langues.

    Si les millions de survivants avaient été autorisé à témoigner et a offrir au monde leur version de cette “shoax mythique” alors vous ne garderiez pas “précieusement” une lettre extrêmement banale et sans intérêt. A la place la police de la pensée les a menacé et les a obligé à surtout ne rien dire sur les camps de travaux allemands et vous pensez vouloir retrouver les descendants de cet homme? pourquoi faire? Pour les foutre dans la merde? Pour les obliger à dire “mon grand père à beaucoup souffert”?

    Aucun intérêt, non vraiment, aucun intérêt.

  5. bonjour
    je travaille au service historique de la defense a caen qui conserve entre autres les archives des prisonniers de guerre en Allemagne
    Je regarde demain matin et vous tiens au courant
    Charly

  6. Bonjour
    Il s’agit de Raymond BONNISSENT, né le 4/02/1903 à Cherbourg, domicilié avant guerre rue de *modifié* à Cherbourg, prisonnierde guerrre au stalag 17B et rapatrié d’Allemagne en 1941
    Salmon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *