Maison Bambou

Une solitude douce s’est installée dans cette charmante maison abandonnée et entièrement recroquevillée sur elle-même.

L’endroit attire facilement l’attention dès que l’on passe devant. Un vieil avis de démolition, des herbes hautes jusqu’au toit, une jungle de ronces puis une forêt de bambous rendent son accès diffcile mais pas impossible pour peu que l’on soit déterminé.

Une fois à l’intérieur, ce sont principalement des jouets recouverts de toiles d’araignées qui nous attendent, comme s’ils incarnaient les souvenirs des enfants qui habitaient ici. Il devait s’agir d’un frère et d’une soeur, et la date de leur départ se situerait autour de l’année 2005, sans donner de véritables indice ni explication.

Le reste de la maison sera entièrement vide, le sol gondolant fortement au point qu’il ne serait pas prudent de s’y aventurer trop longtemps. Nous prendrons tout de même le risque d’atteindre une chambre vétuste où deux petits camions semblent attendre tristement le retour de cette famille, qui ne reviendra probablement jamais…

Ces objets souvenirs sont la garantie du passé de ces personnes. Et quand on a un passé, c’est qu’on a construit une histoire, un socle et qu’on peut donc penser à un avenir. Sans eux, qu’en est-il réellement aujourd’hui… ?

On imagine que ce vélo a connu de nombreuses aventures lors de balades aventureuses.


Celui-ci aussi, dans le village ces enfants devaient en profiter à pleine balle.

Seul un album de famille est présent, il raconte une histoire heureuse et on ne sait pour quelle raison il est resté ici.



Ces peluches attendent qu’on les ressert à nouveau dans les bras, mais au moins 15 années sont déjà passées…

Ces deux camions aimeraient s’amuser aussi, en attendant de raviver des souvenirs enfouis…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.