Maison Dolce Vita (partie 3)

Retour pour la troisième et dernière fois dans cette maison d’expatriés italiens, où certaines choses ont plus ou moins changées…

C’était il y a maintenant deux ans, la première fois en 2018 puis une deuxième en 2019 puisque l’occasion de rentrer à nouveau dans la demeure italienne se présente à nous, autant en profiter. Après une journée fortement chargée en émotions, le temps de retoucher les images et de m’occuper de la rédaction des prochains articles à venir, autant vous faire patienter avec ces quelques photographies prises rapidement.

L’intérieur est toujours aussi delabré, certaines personnes ont évidemment retourné les lieux mais on a vu bien pire… Dans l’ensemble, à part l’humidité toujours plus imposante il y a tout de même très peu de choses qui ont vraiment changé, et nous en profiterons pour faire un peu de rangement, “sauver les meubles” comme on dit. On retrouve ainsi quelques cadres qui étaient cachés derrière un lit, des articles de presse de 1989 et nous remettons proprement les animaux empaillés plus ou moins en leur place d’origine.

Une différence majeure cependant, j’entrevois une source de lumière inconnue apparaitre dans le coin de mon appareil lorsque j’essaie de photographier la pauvre poupée décapitée, alors que la pièce est pourtant enfermée dans l’obscurité totale. Celle-ci se révèle étrangement froide, au point que nous voyons notre propre souffle comme s’il faisait des températures extrèmement basses…

Le rapace garde toujours la pièce mais ne peut lutter contre les champignons.

2019.

2021, une petite mise à jour s’impose.

Puisse ce lieu rester relativement préservé.

Est-ce mon imagination ou elles semblent suivre l’objectif du regard ?

Le 14 juillet 1989 doit avoir marqué les esprits…

Cette pièce étrangement froide, alors qu’il fait environ 15 degrés dehors, nous laissera un goût amer… Incompréhensible. A moins que…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.