Bastion des Collines

Totalement isolée dans les hauteurs du littoral, cette ancienne forteresse a certainement eu un rôle important dans les défenses de la ville.

On en sait peu sur ces batteries (je pense d’origine allemande) qui étaient probablement des postes d’observation étant donné la position à laquelle elles se trouvent. Situées dans les hauteurs du Cotentin, elles avaient à portée une vue claire et dégagée sur les différentes villes et communes aux alentours, un bastion où étaient stockés différentes réserves alimentaires et munitions militaires.

N’hésitez pas à nous donner des informations si vous reconnaissez cet endroit car nous sommes vraiment curieux de connaitre l’histoire de ce lieu oublié de la seconde guerre mondiale, comme en témoignent encore certaines impactes de balles qui ont été échangées lors de la bataille pour la conquête de ce fort stratégique…

Les portes de ce blockhaus sont scellées par la rouille

Imaginez la portée de l’artillerie sur la vue lointaine, lorsque les arbres n’avaient pas encore poussés…

Peut-être une ancienne structure anti-aérienne

Différents blockhaus alignés pour une organisation des plus efficaces

L’envahisseur envahi à son tour par les ronces…

Peut-être l’entrée d’un souterrain ? le peu que nous en ayons vus n’était pas des plus sécurisé…

Les vivres et les munitions devaient certainement être stockées par ici…

Une manette ou un levier complètement figé par la rouille…

Le lierre recouvre l’endroit délaissé…

Et à l’intérieur également (dommage qu’un stupide tag dégrade le lieu)

L’abri sert désormais de stock pour divers fûts et plaques d’égouts entreposés.

Jadis un champ de bataille…

Peut-être une ancienne prison pour les résistants ?

Le fameux bastion, forteresse de pierre

On peut apercevoir le « 1 » gravé parmi deux autres entrées similaires

La porte rouillée elle aussi est difficilement ouvrable de par son poids

Les impactes de balles qui témoignent d’un assaut vieux de plus de 70 ans…

Aujourd’hui tout n’est que repère pour araignées et le sera sans doute encore très longtemps…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *