Les Souterrains de Cherbourg-Octeville

L’exploration forte en émotion de plusieurs galeries souterraines d’un ancien PC allemand, construit durant l’occupation nazie en juillet 1943.

Ce lieu, véritable légende conservée, reste probablement accessible seulement à certains passionnés d’histoire de la 2nde guerre mondiale, et rares sont ceux qui ont eu la chance de le visiter en plus d’un demi-siècle.

Si nous tairons volontairement le nom de cet ancien hôpital allemand ainsi que d’autres détails, c’est parceque son emplacement est relativement trouvable pour ceux qui se donnent la peine de rechercher. Et même si certains urbexeurs auraient l’adresse, il n’est pas dit que l’entrée de ce vestige leur soit facilement accessible. Puisque demander une autorisation n’entre pas vraiment pas dans les règles de l’exploration urbaine, il faut retenir que l’adrénaline ajoute une saveur particulière à ce genre de visites.

Gardez à l’esprit que plus le spot est difficile à atteindre, plus il vaut le coup. C’est notamment pour cela que ce souterrain à l’abri des regards nous aura marqué a tout jamais…

Une première galerie à perte de vue, il faudra poser un repère, ne sachant pas ce qui nous attend.

Les reste d’un ancien hôpital…

…et de ses défenses.

Quelques objets de sa construction encore présents…

…jusque dans ses rails.

Il doit surement rester pas mal de munitions rouillées sous ces pierres

L’une des nombreuses galeries à l’architecture imposante

Les stalagmites sont désormais maitres des lieux…

Le couloir rouge et sombre nous propose 3 nouvelles galeries…

…où l’on trouvera le squelette d’un animal ?

Un champignon a trouvé sa place

Parmi le mobilier de l’époque

Si la construction du blockhaus reste inachevée

elle reste tout de même impressionnante

Il n’y a plus de vie…

Mais ont peut voir encore quelques inscriptions…

…venues directement de Paris

La deuxième entrée semble bouchée et inaccessible

Alors il faut emprunter cette galerie lugubre

Chaussure oubliée…

et quelques objets parmi la boue

Débris de bouteilles

Petite impasse…

…menant vers un stock de nombreux objets variés

Puis retour vers l’entrée principale

en laissant derrière nous les toiles araignées qui hanteront encore longtemps les lieux…

Ci-dessous la vidéo de cette exploration souterraine, disponible en plein écran. Toute reproduction même partielle est interdite sans l’accord de l’auteur.

One thought on “Les Souterrains de Cherbourg-Octeville

  1. il n’y a pas les fondations d’une ****** ** ******** sur l’entrée ? et un *** ***** en face ?

    [ MODERATION : Aucune information sur les lieux ne sera dévoilée.]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *