Chapelle du Messager

“Souviens-toi que tu es poussière et que tu redeviendras poussière.” Pour cette jolie chapelle cachée dans les bois, la messe est dite.

On imagine aisément à l’époque le prêtre ouvrir la porte située en haut de l’escalier en colimaçon, descendre majestueusement les marches, enfiler sa soutane puis son écharpe, avant de préparer le partage de la Parole du Christ à ses fidèles.

Mais l’homme était bien plus qu’un prêtre, et à cet instant nous étions encore loin d’imaginer à quel point il avait de l’influence. Nous reviendrons plus tard sur ce point. Pour l’instant, concentrons-nous sur son activité locale, car on suppose que cet endroit était consacré à la lecture et la méditation des textes ancrés dans le calendrier liturgique de quelques dimanches, à savoir l’Avent, le Carême, Pâques, l’Ascension, la Pentecôte ou encore l’Apocalypse (“Révélation”, ou “Levée du voile”).

Après de nombreux voyages à travers le monde, le chapelain montre quelques signes de fatigue et sait que le temps viendra bientôt l’emporter. Mais dans ses derniers efforts, et dans un dernier acte de bonté, il aurait tenu à prononcer il y a seulement quelques années ces paroles qu’il tenait parfaitement d’actualité pour les encourager et les aider à approfondir le message du Christ :

“Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front, et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom…” Apocalypse 13.16.


Il est rare de tomber sur une chapelle dans un si bel état. Pourtant, il suffit de pousser la porte pour y entrer…


“Cherchez et vous trouverez.”

Sur l’autel, tout le matériel est prêt pour la louange.


Mais aussi pour un temps de silence intérieur…


Parfois la prière se tait, car une communion paisible avec Dieu peut se passer de mots.


A travers ses voyages dans le monde entier, il partageait la Sainte parole pour promouvoir la paix.

Jusqu’à ses vieux jours, guidé par un seul et unique chemin : celui de la Foi.


En temps de guerre, résister peut se révéler être la meilleure arme de paix.

Fides Et Dilectio…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.