Château des Orphelines #2

Retour dans cet ancien orphelinat devenu plus tard l’atelier d’une célèbre coutellerie renommée mais dont l’existence est condamnée.

La dernière visite date d’il y a 4 années, et je me souviens qu’il était assez dangereux de s’aventurer à l’intérieur de l’établissement, tant le plancher menaçait de s’effondrer à tout instant. Aujourd’hui c’est clairement mission impossible car celui-ci s’est fatalement écroulé sous le poids du mobilier, toujours présent à l'”étage” mais inaccessible, même si il est descendu jusqu’au rez-de-chaussée, à cause des fortes pluies passées au travers des nombreux trous de la toiture.

Heureusement, j’avais réussi à l’époque à sauvegarder quelques souvenirs en photos, quelques traces de l’existence d’un passé glorieux bien lointain, que vous pouvez retrouver ici. La particularité de l’endroit reste son cadre dépaysant, le mélange entre la structure créée par l’homme couplé avec l’harmonie de la nature resplendissante, le tout dans un calme idéal pour se ressourcer. Rien que le simple fait de s’y promener en longeant les murs et de traverser la forêt nous offre un véritable voyage dans le temps…

Si il reste probablement quelques secrets intéressants à découvrir à l’intérieur, il faudra attendre encore quelques années avant que le toit ne s’écroule, afin de les dénicher dans de meilleures conditions. En attendant, c’est toujours un véritable plaisir de profiter de quelques clichés capturés sous différents angles, et d’en admirer la fascinante et mystérieuse beauté…



4 ans plus tard, retour au fameux Château des Orphelines.

L’ambiance y est toujours aussi énigmatique et envoûtante…


Quelques bruits de craquements ne sont pas là pour nous rassurer.


Mais l’extérieur reste pour les yeux une véritable partie partie de plaisir.


Mieux vaut être prudent pour emprunter cette entrée risquée…


Les colonnes devraient aider à maintenir debout cette partie du vieil édifice.


A l’arrière, un aperçu de l’ancien atelier de coutellerie.

Où il ne reste aujourd’hui que l’herbe pour lui redonner vie.

La moindre vibration peut potentiellement être fatale.


Un secret interdit d’accès.


Escalier végétal.


Une histoire de pierre, de lierre et de bois.


Un arbre a même poussé dans une goutière.


Ces étages inaccessibles reverront-ils un jour la lumière extérieure ?
Cette forteresse végétale m’impressionnera toujours. Il sera intéressant à l’avenir de voir à quoi elle ressemblera dans les prochaines années…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.