Cinéma Bullius

Post Disclaimer

Site actuellement en rénovation.

Pour une bonne expérience et optimisation des photographies ici présentes, je vous recommande d'utiliser le navigateur Mozilla Firefox.

En effet, selon le navigateur web que vous utilisez, certains ont modifié à leur guise le format standard des couleurs... Ne soyez donc pas surpris si quelques photographies apparaissent plus saturées qu'elles ne devraient être.

Si vous utilisez Chrome par exemple, vous pouvez toujours modifier ce paramètre en tapant chrome://flags dans la barre d'adresse, puis de modifier le Force color profile en "sRGB".

Bonne exploration/visite !

Trop tard pour découvrir l’authenticité de ce cinéma abandonné, voué à être prochainement détruit, et dont il ne reste que les murs.

A quelques pas d’une plage désertée par les baigneurs, c’est par hasard que ce bâtiment en friche attire mon attention. Sur la façade, un avis de déconstruction annonce sa reconverstion en logements sociaux, aux côtés d’anciennes affiches abimées par le temps.

Autrefois un lieu de vie et de divertissement durant les périodes estivales, il n’est désormais qu’un souvenir pour les spectateurs et les habitants. En franchissant la porte vitrée de l’entrée principale, nous découvrons un ancien guichet et une vaste salle illuminée par les rayons de lumière autrefois plongés dans l’obscurité. Au sol, il reste que des débris de gobelets et quelques tickets très abimés.

Sur les murs, on ne voit plus que les traces des motifs d’origine, le grand écran est enlevé lui aussi, et il ne reste que la cabine de projection qui peut se montrer intéressante. Malheureusement, son accès est beaucoup trop dangereux pour tenter de s’y approcher.

Frustrant, car depuis la salle elle semble pourtant intacte mais les travaux prévus pour le désamiantage sont déjà bien avancés…



Près de l’entrée, il fallait passer par le guichet avant d’entrer dans la salle.

Un hygiaphone, couramment utilisé pour les guichets.

La grande salle, dommage qu’il n’y a plus ni affiches, ni sièges, ni même le grand écran…


Cet espace qui comprenait 386 places laisse désormais pleinement entrer la lumière.

Ce n’est plus qu’un immense squelette, un regret de l’avoir découvert trop tard.


Seul un panneau électrique laisse imaginer comment se déroulait la projection.


Ainsi que le mécanisme pour faire lever et descendre la toile déroulante qui servait d’écran.

Quand à la cabine, sans escalier il ne reste que les poutres et un plancher trop fragile pour y accéder. Si jamais vous reconnaissez cet endroit, n’hésitez pas à envoyer vos photos ou témoignages pour nous faire partager son activité passée, de 1976 à 1993…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.