Fief du Chevalier Noir

Post Disclaimer

Site actuellement en rénovation.

Pour une bonne expérience et optimisation des photographies ici présentes, je vous recommande d'utiliser le navigateur Mozilla Firefox.

En effet, selon le navigateur web que vous utilisez, certains ont modifié à leur guise le format standard des couleurs... Ne soyez donc pas surpris si quelques photographies apparaissent plus saturées qu'elles ne devraient être.

Si vous utilisez Chrome par exemple, vous pouvez toujours modifier ce paramètre en tapant chrome://flags dans la barre d'adresse, puis de modifier le Force color profile en "sRGB".

Bonne exploration/visite !

Quand un docteur anticipe l’effondrement de la civilisation et décide de survivre par ses propres moyens en se retirant de la société.

Si j’avais su à l’avance de quelle genre de demeure il s’agissait, je me serais pris à deux fois avant de me faufiler à travers le terrain maintenant boisé de ce mystérieux domaine perdu au plus profond de la nature. Boisé et même forestier puisque la végétation a véritablement camouflé l’ensemble tant il n’existe plus réellement de chemin pour y accéder.

Mais une fois à l’intérieur, l’adrénaline monte en découvrant un manuel de trappeur, qui révèle de potentiels pièges dissimilés un peu partout. Cet endroit est-il vraiment abandonné ? Le doute me remet en question jusqu’à ce qu’une chauve-souris ne descende de l’étage pour me manifester son mécontentement de l’avoir dérangé. En effet, l’isolement ici est total et le calme règne malgré une étrange appréhension. Pas de panique comme d’habitude, je ne suis que de passage.

Il s’agirait du refuge d’un ancien docteur qui a tenté l’expérience de vivre en totale autonomie près d’une réserve d’eau. L’homme avait construit sa propre bibliothèque dédiée à tout ce qui entoure ce que l’on nomme vulgairement le “survivalisme”, un mode de vie alternatif qui prend de plus en plus d’ampleur au fur et à mesure que la société se montre instable, corrompue et matérialiste.

Mais qu’est-il devenu ? Seul, ce projet bien qu’ambitieux reste difficile et le résultat de mes recherches n’a donné aucune réponse concrète sur son vécu. Au moment de repartir, je vais redoubler de prudence pour retrouver mon chemin, en espérant qu’un piège n’a pas été oublié parmi toute cette flore malveillante…

Une table et des sièges de jardin parmi les fougères et les orties, pas de doute personne n’est venu ici depuis longtemps.

Après un parcours difficile parmi toute cette végétation, je découvre enfin l’entrée de la mystérieuse demeure…

A l’intérieur, quelques affaires sont restées sur place dans un décor plus ou moins ordonné.

Je redouble de prudence en découvrant ce manuel du piégeur, et commence à réaliser dans quel genre d’endroit je me trouve.


Quelques lettres et photos souvenirs prêtes à être emmenées, mais personne ne semble jamais revenu…

Un bon cigare cubain sur fond de jazz, la décompression d’une certaine classe dans une vie d’autonomie.

Au plus près de la nature le temps parait presque arrêté.


“The Black Knight”, un coffret en bois dont la forme aurait pu renfermer une arbalète ?

Jetons un oeil rapide à cette cuisine remplie d’araignées et d’humidité avant de monter à l’étage…

Où une bibiothèque nous attend, quels genre d’ouvrages peut s’y trouver ?

Sur la poutre de droite, se trouvent deux chauves-souris endormies profondément…

Essayons de ne pas les réveiller en restant assez éloigné…


Cette petite salle de bain est modeste mais comme la baignoire elle offre une certaine classe.


Se consacrer à la lecture, ici le cadre est idéal pour apprendre, méditer et se retrouver.

Mieux vaut s’éloigner de la décadence de l’Europe, et repartir sur des bases saines, tel est l’objectif.

De nombreuses revues pour s’instruire et voyager, avec peut-être d’ailleurs une future destination sans retour ?

Tout de même curieux que des cartons soient restés prêts à l’usage, sans avoir eu l’occasion de les remplir.

Redescendons aussi prudemment que nous sommes montés…


Je ne tenterais pas l’aventure de ce qui se trouve dans la cave, à moins de trouver des chauves-souris plus agressives.


Un oeil rapide sur l’étendue d’eau à proxomité, avec peut-être quelques animaux sauvages.

Diverses bouteilles de vinaigre, on peut noter que la marque Champion n’existe plus depuis plus de 10 ans ce qui permet de dater l’abandon approximatif.

Avec un bon coup de nettoyage, cette cuisine offrirait de nombreux avantages.


Pas toujours facile de vivre au quotidien avec une troisième jambe 🙂


Le docteur est-il toujours en vie ? Diffcile d’en savoir plus.

Oui oui, il s’agit bien du chemin le plus court pour y accéder et repartir…

Il faudra ensuite affronter une petite forêt de bambous près d’une nuée de moustiques, gare à ne pas se perdre.

Cet endroit est aussi intriguant que la disparition de son propriétaire. Reviendra-t-il un jour ? En tout cas sa vision du monde porte un message et marque une page dans l’histoire d’un mode de vie autonome, bien avant que d’autres prennent la même direction…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.