La ferme du vieux Castor

Post Disclaimer

Site actuellement en rénovation.

Pour une bonne expérience et optimisation des photographies ici présentes, je vous recommande d'utiliser le navigateur Mozilla Firefox.

En effet, selon le navigateur web que vous utilisez, certains ont modifié à leur guise le format standard des couleurs... Ne soyez donc pas surpris si quelques photographies apparaissent plus saturées qu'elles ne devraient être.

Si vous utilisez Chrome par exemple, vous pouvez toujours modifier ce paramètre en tapant chrome://flags dans la barre d'adresse, puis de modifier le Force color profile en "sRGB".

Bonne exploration/visite !

Dans le village, les rumeurs racontent qu’un ermite vivait reclus dans une vieille ferme, mais personne ne l’a aperçu depuis longtemps.

On entend de tout dans la campagne profonde. Les plus anciens disent qu’il ne fallait pas s’approcher de sa maison pour ne pas avoir d’ennuis, d’autres racontent qu’il ne sortait jamais sans son fusil, que la ferme était maudite et les enfants de l’époque qui tentaient l’aventure de s’y approcher revenaient traumatisés. Bref pas le genre d’ambiance qui donne envie d’y passer des vacances.

C’était il y a une bonne vingtaine d’années, et personne depuis lors ne veut encore s’en approcher pour savoir ce qu’il en est. Le vieux père castor, car c’est ainsi qu’il était nommé, était-il si dangereux ? Et surtout est-il toujours en vie ? Difficile d’y voir clair dans cette histoire et le mieux même si nous appréhendons une mauvaise rencontre et restions sur nos gardes, est encore de s’y rendre ou tout du moins tenter de s’y en approcher.

Sur place, la végétation a poussé autour des voitures rouillées et de la maison, mais un chemin encore visible et des traces apparentes laissent planer le mystère…

“Vous entrez à vos risques et périls”. Ca y est, le ton est donné…

A première vue, l’endroit est bel et bien abandonné depuis longtemps…

Impossible que quelqu’un vive encore ici vu le lierre imposant et les ronces qui se sont installées.

Nous découvrons de vieilles carcasses de voitures, comme ici une Renault 14.

Ainsi qu’une Ford Escort, des années 80-90 ? Un chemin est encore visible…

En tout cas elle n’a pas roulé depuis longtemps.

Un peu plus loin, voici une autre Ford Escort en version Break, mais impossible d’en voir l’intérieur.


En faisant le tour, un message est très clair et dissuasif, que peut-il bien se cacher derrière cette porte ?

Avec toutes ces histoires, ne vaut-il pas mieux rebrousser chemin ? Dans le village, tout se sait. On s’interroge encore sur le mystère qui peut bien rôder autour de cette vieille ferme…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.