L’Amour est dans le Lait

Post Disclaimer

Site actuellement en rénovation.

Pour une bonne expérience et optimisation des photographies ici présentes, je vous recommande d'utiliser le navigateur Mozilla Firefox.

En effet, selon le navigateur web que vous utilisez, certains ont modifié à leur guise le format standard des couleurs... Ne soyez donc pas surpris si quelques photographies apparaissent plus saturées qu'elles ne devraient être.

Si vous utilisez Chrome par exemple, vous pouvez toujours modifier ce paramètre en tapant chrome://flags dans la barre d'adresse, puis de modifier le Force color profile en "sRGB".

Bonne exploration/visite !

Inaugurée il y a un peu plus d’un siècle, cette entreprise laitière est un patrimoine traditionnel local à la recette ancestrale.

Autrefois, nos arrières-arrières grands parents montaient à cheval dans les villages pour aller traverser les campagnes et récupérer le lait dans les fermes environnantes. Au fil du temps, une coopérative fut créée et les charettes ont petit à petit été remplacées par des camions et les écuries par des garages.

L’entreprise s’agrandit, est inaugurée sous les triomphes de la commune, se diversifie dans la production de fromages frais et de lait écrémé, puis se spécialise ensuite dans le beure que l’on trouve encore aujourd’hui en grandes surfaces. Les barattes tournent à plein régime, les larges cuves sont remplies à rabord et la société souhaite davantage s’agrandir.

Mais elle sous-estime le village qui s’agrandit lui aussi, écrasant tous les champs des environs pour les remplacer par des zones pavillonnaires, limitant donc la progression d’exportation. La prairie et son paysage de l’époque ont bien changés, n’existant désormais que dans les lointains souvenirs de vieilles cartes postales…

De son glorieux passé il ne reste que les murs, laissant une activité prospère derrière elle.


Vide de sa substance, elle commence à laisser l’eau de la pluie s’infiltrer.

Les employés ont désertés, quittant les lieux avec un pincement au coeur.

L’usine se voit presque du jour au lendemain être entourée de voisins…

Obsolète ?


Même avec quelques installations sommaires, elle respecta pourtant les normes sanitaires modernes.

Mais a l’abandon, ce sera plus difficile de s’adapter aux nouvelles normes.

On imagine les nombreux stocks encores présents dans les étalages, prêts à être distribués.

Mais les arrivées matinales du personnel pour les transporter sont de moins en moins supportées par le voisinage.

Une page s’est alors tournée, et sans activité l’usine s’endort timididement dans l’obscurité. Pour quel avenir ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.