Maison du Boiteux

Post Disclaimer

Site actuellement en rénovation.

Pour une bonne expérience et optimisation des photographies ici présentes, je vous recommande d'utiliser le navigateur Mozilla Firefox.

En effet, selon le navigateur web que vous utilisez, certains ont modifié à leur guise le format standard des couleurs... Ne soyez donc pas surpris si quelques photographies apparaissent plus saturées qu'elles ne devraient être.

Si vous utilisez Chrome par exemple, vous pouvez toujours modifier ce paramètre en tapant chrome://flags dans la barre d'adresse, puis de modifier le Force color profile en "sRGB".

Bonne exploration/visite !

Immersion nocturne dans une maison abandonnée qui a résisté au temps et dont la présence m’intriguait depuis plusieurs années.

De nuit, tout est différent. Il est 2h30 du matin dans ce bourg de campagne au charme oublié. La lune éclaire mes pas et le silence règne. Rappelez-vous, le garage du boiteux était rempli de vieilles voitures poussiéreuses, et je parlais d’une maison située à côté.

L’enseigne automobile au-dessus de la porte d’entrée ne faisait aucun doute sur le lien qui attachait les deux endroits, et on pouvait entrevoir la présence d’un solex à travers l’un des carreaux. Il suffisait à ce moment d’un rien pour que l’un ou l’autre ne casse naturellement par la pluie et le vent, c’était simplement une question de temps. Eh bien cette fois, la troisième tentative est la bonne.

La fenêtre s’ouvre toute seule, et l’intérieur de la maison est enfin accessible. La nature a-t-elle facilité les choses ? Une plaque de bois remplace plusieurs vitres et j’ai comme un doute. En découvrant le salon resté dans son jus mais légèrement en désordre, une bouteille d’eau encore fraîche est posée sur une table. Quelqu’un est entré, et je me questionne si cette personne est peut-être encore sur place à ce moment. Une canette de bière puis une deuxième me confirment l’appréhension d’y croiser un inconnu à tout moment.

Ne connaissant pas les pièces, on peut imaginer que quelqu’un dort quelque part à l’étage à cette heure plongée au coeur de la nuit. Aucun ronflement, aucun bruit de mouvement suspect ni aucune réponse au moment de poser la question pour en être sûr. La lampe en feux de détresse pour aveugler et me protéger, je monte prudemment les premières marches de l’escalier. Tout en haut, les chambres d’un autre temps se dévoilent, et en faisant le tour, je constate qu’il n’y a heureusement personne. Analysons les éléments du passé, mais restons sur nos gardes…

Une autre canette est posée près du lit, un sac plastique et une bouteille de parfum est posée sur la table de nuit. Nul doute que la personne s’est absentée et compte bien revenir, mieux vaut donc ne pas s’éterniser et risquer un potentiel conflit inutile. Avec l’adrénaline, prenons quelques images de ces objets retro, et apprécions le moment de se trouver seuls dans cette capsule temporelle.

Poste de téléviseur 6 chaines, Minitel, combiné téléphonique, talkie-walkie, mobiliers et tapisserie d’un style ancien… Un lit possède même encore un matelas rempli de paille. Le vieux boiteux aimait ses bagnoles, qui sont toujours présentes dans le garage. Malheureusement, pour le solex collector aperçu quelques mois auparavant à travers la fenêtre, ce dernier a bel et bien disparu…

Le silence règne la nuit, restons attentifs au moindre bruit suspect.

Même en miniature, ces Renault Alpine possèdent leur bleu charismatique.


Dans le petit couloir, une machine pour vérifier des réglages mécaniques digne d’un contrôle technique.


Nous sommes en francs, le prix du carburant et du gaz n’a rien à voir avec celui d’aujourd’hui.

Le Minitel, qui date de bien avant l’arrivée d’internet dans les foyers.

La nuit, tout à une autre dimension. Les ombres peuvent tromper nos sens, heureusement il n’y a personne ici.

Le temps s’est arrêté, comme un fossé entre deux mondes.

C’était il y a une vingtaine d’années, était-ce vraiment si loin ?
La chambre du garagiste. Quelqu’un vient dormir ici de temps en temps, très intriguant.

Chaque pièce peut cacher quelqu’un, rendant l’endroit peu rassurant.

Laissons donc dormir cet endroit en paix avec ses visiteurs de la nuit. D’ici quelques années, ce décor aura complètement disparu, d’une manière ou d’une autre. Il n’en reste pas moins intriguant de l’avoir connu…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.