La Maison du Général

Triste sort pour la résidence de ce général, dont l’impressionnante carrière fît jadis la gloire de la France.

Ancien officier général de l’armée de Terre puis de la Légion étrangère, ce militaire haut gradé a investi de lourdes sommes d’argent dans une usine locale renommée dans le monde entier mais qui est malheureusement tombée en faillite.

A cause de ces dettes, la magnifique demeure est abandonnée depuis de plus de vingt ans et est condamnée à laisser entrer l’eau de pluie par le toit, la cave étant sévèrement rongée par la mérule. Lles fondations de la maison rendront l’endroit dangereux, le sol très instable et l’atmosphère très pesante.

Ce n’est plus qu’une question de temps avant qu’elle ne tombe en ruine, ou qu’elle ne soit finalement détruite…

Près de l’entrée principale, un décor à la fois rustique et majestueux nous montre la voie à suivre

Dans la cuisine, un four traditionnel nous donne une idée approximative de l’époque

Les quelques toiles nous donnent également un indice sur les goûts et le caractère du propriétaire

A l’étage, nous nous dirigeons avec appréhension sans savoir ce qui nous attends

La peinture d’un paysage, peut-être une résidence secondaire ?

Le tableau d’une vieille femme…

Autrefois probablement très ordonné, ce bureau comme le reste de la maison a été fouillé avant d’être scellé…

Dans le tiroir de l’un des meubles, ces agendas datant du milieu du siècle dernier nous font voyager dans le temps

Encore plus ancien, des cartes postales parisiennes et provinciales datant de 1929…

Ces statuettes et bibelots nous révèlent que le propriétaire avait beaucoup voyagé

Qu’il était également très cultivé et avait gagné de nombreux trophées

De nombreux livres anciens, sur l’histoire de France et son patrimoine…

Vie et mort des Français, livres du monde et parfois ésotériques…

Vers le grenier, deux lampes à pétrole ornent un tableau représentant l’époque médiévale

Où l’on trouvera également un bâton de dynamite encore intact accompagné de quelques douilles !

Il s’agit bel et bien d’un haut gradé, qui a commandé d’impressionnants navires de guerres lors de missions à l’étranger

Un vieux poste radio, avec les fréquences et mêmes les prises de l’époque

Il est temps d’explorer la sombre et mystérieuse cave…

Le temps, l’humidité et la mérule auront réussi à fissurer cette ancienne chaudière…

Un peu plus loin, de nombreuses bouteilles vides sont prisonnières d’impressionnantes toiles d’araignées

Et d’autres sont encore pourtant pleines… on espère qu’elles seront préservées, en hommage à une gloire passée, à une période oubliée de l’histoire de France et à votre mémoire, Général, qui nous aura marquée à jamais…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *