Ferme de la Mélancolie

Il parait que chaque village possède sa propre maison abandonnée. Dans celui-ci, elle apparait en ruines mais reste finalement assez surprenante.

Il s’agit de la fameuse maison abandonnée, celle qui est bien connue dans le village. Seuls les jeunes ados du coin osent s’y aventurer, et se raconter de belles histoires de fantômes à dormir debout une fois la nuit tombée. Pour preuve, quelques canettes de soda et une table de oui-jà improvisée se trouvent encore dans la chambre à l’étage.

En état de ruine, les adultes n’y accordent aucune importance. Sauf un vieil homme, qui reste tous les jours assis devant l’entrée de la vieille demeure, à contempler ces vieilles pierres ou à se ressasser de vieux souvenirs. Depuis le temps que je passe devant, il fallait bien prendre un jour le temps de m’y arrêter pour en savoir un peu plus.

Aujourd’hui, le vieil homme est absent. Tel des ados, nous nous prêtons au jeu de l’embuscade en nous faufilant à travers les hautes herbes pour tenter de percer ce mystère…

A l’intérieur de la cour, les arbres ont bien grandi aux côtés de cette vieille remorque, lui donnant un certain âge…

Il faudra trouver un passage pour franchir cette partie entièrement ensevelie sous la végétation.

Nous parvenons à arriver dans la partie autrefois habitée, ouverte aux quatre vents.

A l’intérieur, le mobilier est entièrement resté dans son jus. Même dans la campagne, les jeunes ont laissé leurs marques.

Un vieux vélo Peugeot, apparemment encore en assez bon état.

Sur la cheminée, des verres de différentes tailles sont visibles parmi les toiles d’araignées.

Une table de oui-ja retournée, que nous laisserons telle que disposée ainsi.

A l’étage, une ampoule de fortune éclairait autrefois le couloir et la chambre où a continué la séance de spiritisme.

Nous ne montrerons pas les images, et décidons de rebrousser chemin en en ayant fait le tour.

Une pompe à eau que nos anciens utilisaient… Peut-être y reviendrons-nous un jour ?

C’est une ruine sans importance apparente. Mais le jour où elle tombera pour de bon, les jeunes et les anciens en ressasseront probablement les souvenirs pendant longtemps…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.