Notre Dame du Réconfort

Un peu de neige, du verglas et une vieille chapelle oubliée au bout d’un chemin.

Difficile de connaitre avec exactitude l’histoire de ce morceau de patrimoine encore debout, isolé dans un coin de campagne peu fréquenté. En cette saison hivernale, le temps est bien gris et seuls quelques ouvriers semblent s’occuper de temps à autre d’entretenir le terrain boisé qui l’entoure.

Pourtant, elle fut construite il y a tout de même six siècles, et possède sa propre histoire, celle d’un monde bien loin de celui d’aujourd’hui. Reconstruite au XIXème siècle et restaurée il y plus de 50 ans, il ne reste de l’ancienne chapelle d’origine seulement deux croix en son honneur. Ces vieilles pierres auraient donc beaucoup à raconter pour peu que l’on veuille bien les écouter.

Une vague réminescence du passé se fait ressentir. Celle où les anciens du village connaissaient son existence, et ce qu’elle représente. Elle fait toujours partie intégrante du décor, reposant au calme avec le mystère d’un passé probablement bien plus lointain…


La petite chapelle apparait tel un héritage, témoin de traverser les différentes époques.


Deux petites croix se dégagent d’un sentier qui autrefois voyait défiler maintes traces de pas…

Les croix de l’ancienne chapelle.


Au bout du petit chemin, le modeste édifice se dévoile avec un air légèrement majestueux.


Mais les deux colonnes du portique commencent à montrer quelques signes de fatigue.


La porte restera fermée, mais on parvient à passer la main dans le grillage pour bouger un rideau.


On y voit alors un autel autrefois resplandissant, consacré à la Sainte Vierge Marie.


On aurait aimé en savoir un peu plus à l’intérieur, sur son mystérieux passé ainsi que sur son avenir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.