Château du Golf

Un château du XVIème siècle ayant par la suite appartenu à un célèbre parrain richissime britannique, baron du crime organisé.

L’histoire est digne des plus grandes affaires d’espionnage, et pour cause le dernier propriétaire de ce domaine était très fortement suspecté de braquage et de blanchiment d’argent, au point que sa fortune était estimée à plus de 50 millions d’euros.

Recherché par Interpol durant plus de 20 ans, le recéleur s’est offert ce château parmi de nombreux autres domaines en Angleterre et en Espagne, avant d’être assassiné dans sa villa il y a quelques années.

Il aura tout de même profité d’un terrain de 50 hectares pour y installer une course de golf, un cours de tennis ainsi qu’une piscine et de nombreux bungalows pour loger ses hôtes, membres du gang et autres invités de prestige…

Si à l’origine cette gentilhommière a appartenu quelques siècles à la petite noblesse, il est aussi raconté que le lieu est hanté par les spectres d’anciens soldats morts au combats après avoir pillé les environs durant les guerres de religion entre protestants et évangélistes.

L’ironie du sort veut qu’aujourd’hui ça soit semble-t-il au tour du château d’être sauvagement pillé et vandalisé des suite de son abandon, triste fin pour ce patrimoine historique hors du commun…

A l’entrée, l’une des remorques ayant probablement servi a garder les meubles pour fond de liquidation judiciaire

Dans la forêt, un véhicule militaire nous accueille à son tour, montrant le chemin à suivre

Avec de telles fonctions inutilisables, ce mercedes peut désormais rouiller en paix.

Le terrain de golf ne doit pas être loin…

Parmi toute cette végétation, on aperçoit enfin l’une des maisons envahie par le lierre…

Avec à l’intérieur un bar, repère et comité pour réunir la vingtaine des bungalows maintenant abandonnés

La piscine de luxe, devenue un petit marécage aux murs tagués…

…avec le cours de tennis situé juste à côté

L’entrée du golf malheureusement pillée, retournée, vandalisée…

« You choose the venue and we do the rest »

Cette Jeep sera elle aussi bientôt camouflée par la végétation

Tout comme ces véhicules, un parking abandonné.

Après avoir bataillé contre les ronces, voici enfin le château du gangster, une majestueuse demeure isolée

La première entrée, violemment dévastée…

…mais commençons par la deuxième, vers le hall principal

De nombreux banquets furent organisés dans cette salle où seigneurs puis membres de prestige festoyaient…

Sur le haut de l’immense cheminée, un message on ne peut plus clair…

Cette salle est d’une beauté impressionnante

Grandeur et décadence

De nuit, cette cuisine doit avoir une ambiance particulière…

Les nombreuses bouteilles, autre spécialité du château

Même morte, la vue de cette salle reste magnifique.

Sept ans de malheur…!

« Englishmen financial schedule »

Peut-être était-ce au dessus du miroir ?

Je ne sais pas si la photo permet de se rendre compte de la taille de ce billard…

La rampe d’escalier a également morflée, et le sol menace de tomber…

Une pièce à l’étage, même la moquette est retournée

Mémoire de pierre

Imaginez vous accoudé au balcon, et vous aurez un aperçu de la taille de cette fenêtre

Au fond de la pièce une garde robe, dont les ornements sont pour l’instant encore intactes

Les fantômes eux-mêmes ne peuvent se reposer, condamnés à regarder le château se dégrader…

Le fait divers d’un meurtre qui a eu lieu en Grande Bretagne…

L’escalier de l’une des tours

Nous voici arrivés sur le toit…

… où le blason sur la cheminée est encore présent pour un moment vu sa hauteur…

…mais les tuiles partent les unes après les autres…

Vu leur taille, ces arbres sont peut-être plus vieux encore que le château lui-même

Le clocher et sa tour, charmant et majestueux

Avant de partir, la petite chapelle témoigne du passé évangélique des anciens propriétaires légitimes

Capturons en photo ce qu’il reste des vitraux, avant qu’il ne soit trop tard…

L’entrée elle aussi défoncée, avec à sa gauche ce qu’il reste de l’un des lampadaires éparpillés dans le parc…

Le blason des premières familles, lors du conflit protestant contre évangélistes

Et à l’intérieur, ce qu’il reste d’une salle de prière vandalisée à maintes reprises…

Une dernière vue sur cet endroit incroyable livré à lui-même, qui ne connaitra jamais le repos…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *