Village des Oubliés

L’épais brouillard de ce dimanche de janvier me motivera à partir à la recherche d’un village fantôme victime d’une décision d’état.

L’affaire n’a pas fait la une des médias et pourtant nous sommes au coeur d’un fort débat écologique qui opposera les habitants à lutter pendant de nombreuses années face à l’état pour maintenir en vie leur patrimoine qui aura des conséquences à l’avenir sur plusieurs régions.

Autrefois riche d’une pêche abondante, l’endroit est aujourd’hui désertique et une atmosphère extrêmement pesante règne ici. Seuls quelques habitants sont encore présents et ont encore bien des choses à raconter. Au détour d’une maison, l’un d’eux m’évoque des souvenirs d’enfance et de lutte avec la larme à l’oeil. Cet article leur rend hommage.

La nature n’est plus, jusqu’à ce qu’elle reprenne une nouvelle forme dans les années et décennies à venir…

Le temps de démarrer la pigeot et nous voilà partis en vadrouille 🙂

Pas une seule autre voiture à l’horizon le long de la route…

Une étendue d’eau coule à flot dans un paysage presque lunaire.

Et une rivière se dévoile à travers la foret…

En approchant du village, des panneaux annoncent un accueil empli de colère…

Une première maison qui semble abandonnée sur ma gauche.

Puis une deuxième, visiblement pas visité depuis un bon moment…

L’endroit est calme, peut-être même trop…

Ce pars reverra-t-il des enfants un jour ?

La mousse commence à recouvrir le béton.

Un peu plus loin, une rue déserte où même les murs des maisons semblent résignés…

Il en est de même pour cette ruelle.

Un air de louisiane, cette maison au loin a-t-elle quelque chose à raconter ?

Elle sera fermée malgré que certains ont déjà tenté de l’ouvrir.

Une barque échouée le long de la rivière.

Puis un vélo, l’atsmosphère est particulière.

Nous nous approcherons de cette cabane de pêcheurs.

A l’intérieur, un tourne-disque à l’ancienne voudrait jouer une mélodie…

Mais il n’y a plus personne pour l’écouter.

Un peu plus loin une maisonnette en bien étrange état.

L’accès est laborieux vu l’état du terrain.

Son intérieur penche légèrement, mais tient encore debout…

Qu’advienda-t-il de ce mobilier ?

Une cuisine aux airs de formica ?

Nature quand tu nous tiens…

Remontons voir si d’autres maisons sont encore présentes

Il y en a encore beaucoup, on imagine que le voisinage était chaleureux.

Comme un souvenir de vacances…

Nous sommes loins d’en avoir fait le tour.

Beaucoup sont à peine visibles.

Mais leur intérieur est rempli d’expression.

Cette année, le départ en vacances n’aura pas lieu et laisse place à l’amerture…

Les habitants reviendront-ils un jour ?

Nous tenterons d’y retourner car une autre partie de la région n’a pas encore livré tous ses secrets…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.